Let’s go to the Louvre

Hey !

Aujourd’hui je vous propose un après-midi avec moi au Musée du Louvre de Paris !

J’y suis allée vendredi 4 mars, et au même moment au Louvre se passait le défilé Dior comme me l’a fait remarqué un ami (La structure éphémère était magnifique).

Eh oui c’est la fashion week ! Je m’y suis donc arrêtée et j’ai pu voir des mannequins avec un style superbe. J’ai aussi pu voir Tiffany du groupe Girls’ Generation toute en rose, super mignonne !

Revenons à nos moutons…

Au réveil je me prépare, j’en profite pour continuer de tester mon spray éclaircissant sur cheveux mouillés. Vient aussi le choix des bijoux, j’opte pour un choker et un sautoir + des boucles d’oreilles croissant de lune. Passons au makeup, BB cream, liquid lipstick de chez kiko en teinte 02, blush et mascara.

Départ vers 13h30, arrivée vers 14h30.

Nous commençons par l’exposition de cette année scolaire :

DSC04721

C’est une petite mais fascinante exposition pour toute la famille.

Les citations projetées et explications sont très bien choisies et tournées.

DSC04720

DSC04722

Ci-dessus une statue d’Aphrodite. Puis la définition du mythe.

DSC04728

L’esthétique est très travaillée. Le visiteur est immergé dans un mélange de mythes à travers divers civilisations, époques.

Nous ne découvrons pas seulement les mythes grecs comme Hercule (Héraclès) mais aussi d’autres mythes et leurs représentations.

 

Vase représentant Héraclès se battant avec les divinités  contre leurs ennemis.

J’adore les vases représentant Héraclès, les scènes qui y sont représentées semblent être en mouvement, le style de dessin est très singulier.

Passons maintenant au jour et la nuit, le soleil et la lune, la lumière et les ténèbres.

Un couple légendaire, opposé mais complémentaire.

Il est d’ailleurs très bien représenté dans le tableau di-dessous

DSC04740

L’aube est représentée par la jeune femme au centre qui illumine le tableau par sa torche et remplace la nuit, à sa gauche, dans l’ombre.

Tout comme la lumière et les ténèbres, la magie fascine et fait peur.

Nous sommes ainsi plongés dans le mythe d’Ulysse et plus précisemment de sa rencontre avec Circé, une magicienne très puissante. Elle est représentée ci-dessus, innocente, cachant sa magie dévastatrice.

A droite une représentation du combat entre Ulysse et Circé.

Les mythes sont peuplés de héros mais aussi de monstres.

Voici des monstres japonais : Tengu, Kitsune, Kagura, Tanuki, blaireau.

Le Tanuki et le blaireau sont tellement mignons, je fonds..

DSC04750

Place à Dark vador ! Un méchant de mythe moderne.

Le vase représente deux combats  entre monstres : l’un est un lion contre des sirènes, le second un cygne contre une sirène et un lion.

La sculpture représente Héraclès aidant Atlas à soutenir le globe.

DSC04765

DSC04766

John Martin, Le Pandemonium, Entre 1823 et 1827

Voici deux œuvres plus modernes.La première est d’Yves Klein, « Ci-gît l’espace » amène le spectateur à se poser des questions. Voici une citation de l’artiste : « J’ai la conviction intime qu’il existe là, dans l’essence même du mauvais goût, une force capable de créer des choses qui sont situées bien au-delà de ce que l’on appelle traditionnellement “l’œuvre d’art”. Je veux jouer avec la sentimentalité humaine, avec sa “morbidité”, froidement et férocement. »

La seconde œuvre est une de mes préférée, je trouve cette toile magnifique, elle représente le pandémonium, il s’en dégage un impression de profondeur, de réalité, c’est juste magnifique.

DSC04775

DSC04779.JPG

Fin de l’exposition, direction la collection permanente !

Et  un petit arrêt dans la cour pour des photos pour mon prochain OOTD avec les magnifiques statues.

Une superbe arche et d’autres structures du Myen-Âge .

Nous nous arrêtons ici pour aujourd’hui, la prochaine fois je vous ferai voyager du XIXème au XVIIIème siècle !

xoxo

Publicités